lire cette lettre dans un navigateur


Karavel #16 : une édition record !

Après avoir fêté en grandes pompes ses 15 ans en 2021, la 16e édition de Karavel bat à nouveau tous les records de fréquentation avec 26 000 festivaliers venus célébrer et partager toute la richesse de la danse hip-hop, soit une hausse de 53% de la fréquentation par rapport à l’année dernière.


Pendant un mois, la Métropole de Lyon – et même au-delà – a vibré au rythme de la danse hip-hop grâce à la créativité et à la générosité des 40 compagnies invitées qui se sont produites lors de 60 représentations. Avec 19 événements affichant complet, cette 16e édition atteint un taux de remplissage de 86%, confirmant l’engouement des publics pour cet art singulier et puissant.


Cette année, Karavel a mis à l’honneur l’électro et le waacking, deux danses de club en pleine effervescence. Autour de sa création Rave Lucid, la compagnie Mazelfreten a électrisé le lancement du festival lors d’un week-end 100% électro. En clôture du festival, la compagnie Madoki a proposé à son tour une plongée dans l’univers flamboyant du waacking avec, en point d’orgue, la première mondiale du spectacle D.I.S.C.O. de l’incontournable Josépha Madoki au Théâtre des Célestins.


Au-delà de ces temps forts, Karavel a offert d’innombrables moments de fête, de partage et d’émerveillement permettant à toute une jeunesse de s’exprimer sur scène, notamment lors du battle Can You Rock, organisé en collaboration avec Street Off, et lors de la nouvelle compétition de shows chorégraphiques All Star Kontest. Outre le spectacle D.I.S.C.O., cette 16e édition a également accueilli la première du spectacle Phénix de Mourad Merzouki, celle du spectacle Totem de la jeune compagnie lyonnaise Karthala ainsi que la nouvelle création Sur tes épaules de la chorégraphe Nawal Aït Benalla dans le cadre d’une carte blanche à la compagnie La Baraka.


Fidèle à son état d’esprit d’ouverture, Karavel a poursuivi ses collaborations de longue date avec les acteurs culturels du territoire tout en tissant de nouveaux liens, notamment avec le festival d’Ambronay, Les SUBS ou Le Croiseur. Au total, ce sont 34 structures issues de 23 communes, dont 18 de la Métropole, qui se sont rassemblées autour de la danse hip-hop.


Au cœur de la démarche du festival, les projets de transmission ont permis à 94 danseurs amateurs ou en cours de professionnalisation de vivre des expériences uniques au plus près des artistes, tandis que le rendez-vous professionnel Zoom a réuni près de 30 programmateurs autour de 5 jeunes compagnies en cours de création accompagnées par Pôle en Scènes – les compagnies Volca, Eskemm, Sophie Courtin, Aerstix et Poisson/Buffle.


Le Marathon de la danse s’est lui aussi intensifié en milieu scolaire : 160 heures d’intervention ont été partagées dans les écoles, collèges et lycées de 13 communes de la Métropole de Lyon, dont 69 heures uniquement à Bron. Pendant 5 jours, 15 danseurs professionnels se sont relayés auprès de 3 625 personnes, issues de 47 établissements différents.


Merci aux artistes de nous avoir tant fait rêver, aux lieux pour leur confiance, aux partenaires médias, privés et publics pour leur soutien, aux équipes pour leur engagement et MERCI à vous tous de nous suivre dans cette aventure et de faire vivre Karavel.


Mourad Merzouki et l’équipe du festival vous donnent rendez-vous en octobre 2023 pour la 17e édition de Karavel. D’ici là, les festivals Trans’urbaines à Clermont-Ferrand et Kalypso, qui fête ses 10 ans en région Île-de-France, prennent le relais pour poursuivre ces 3 mois de danse hip-hop.


En savoir plus sur Les Trans'urbaines En savoir plus sur Kalypso


MERCI À NOS PARTENAIRES