Pôle En Scènes

NACH

CELLULE

Danseuse de krump, Nach donne vie et forme à des personnages qui bouillent ou se cachent en elle. Dans le solo Cellule, elle pousse les portes de l’enfermement et se joue des miroirs.

Nach est une jeune femme qui a rencontré le krump sur le parvis de l’Opéra de Lyon en 2005. Des rituels urbains sur les toits de la Porte de Montreuil à l’affiche d’Éloge du puissant royaume du chorégraphe contemporain Heddy Maalem, Nach dit "explorer le territoire de ses clairs-obscurs intérieurs (…) et jouer avec l’ambiguïté de son corps androgyne". Dans son solo Cellule, enfermée, elle s’évade en évoquant les films de David Lynch mais aussi les travaux autobiographiques de photographes comme Francesca Woodman ou Nan Goldin. Du krump, danse très codifiée et hiérarchisée née à Los Angeles dans les années 2000 suite à des émeutes raciales, Nach présente une version personnelle, libérée du passé mais fidèle aux anciens du mouvement.

Spectacle présenté dans le cadre du festival Sens dessus dessous

Distribution

Chorégraphie de et avec Nach
Textes et images Nach
Création lumières et scénographie Emmanuel Tussore
Son et vidéo Vincent Hoppe
Construction Boris Munger

Partenaire(s)

Coproduction Espace 1789 - Scène conventionnée danse - Saint-Ouen, Maison Daniel Féry - Nanterre, CDC Atelier de Paris - Carolyn Carlson - Vincennes, Théâtre de Fresnes
Avec le soutien de La Maison des métallos - Paris, Le Théâtre - Scène nationale de Saint-Nazaire, CND - Pantin, CCN de Roubaix, CCN de La Rochelle.
Avec les conseils avisés d’Heddy Maalem

Autour du spectacle

A la découverte du krump (battle, ateliers, projections) : samedi 9 mars dès 11h - Pôle Pik & Albert Camus